Les standards

Le Standard de la race Akita americain

Standard FCI N° 344/ 14.02.2001 / F

TRADUCTION :

Dr. J.-M. Paschoud et Prof. R. Triquet.

ORIGINE

Japon.

PATRONAGE

U.S.A

DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR

25.10.2000

UTILISATION

Chien de compagnie.

CLASSIFICATION F.C.I.

Groupe 5

Chiens de type Spitz et de type primitif.

Section 5

Spitz asiatiques et races apparentées.

ASPECT GENERAL

Chien de grande taille, de constitution solide, bien équilibré et doté d’une ossature lourde. La large tête en forme de triangle émoussé, le museau épais, les relativement petits yeux et les oreilles dressées portées vers l’avant presque en prolongement de la ligne supérieure du cou sont caractéristiques de la race.

A l’origine, l’histoire du Grand Chien japonais (anciennement Akita américain) est la même que celle de l’Akita japonais. Dès 1603, provenant de la région d’Akita, les chiens nommés « Akita Matagis »(chiens de taille moyenne pour la chasse à l’ours) ont été employés comme chiens de combat. Depuis 1868, les Akitas Matagis ont été croisés avec le Tosa et avec des Mastiffs. A la suite de ces croisements, la taille des Akitas augmenta, mais certains traits caractéristiques propres aux chiens de type Spitz disparurent. En 1908, les combats de chiens furent interdits. La race fut néanmoins préservée et améliorée en tant que grande race japonaise et, en 1931, 9 chiens d’élite furent désignés comme « monuments historiques ». Pendant la seconde guerre mondiale (1939-1945) il était courant d’employer des peaux de chiens pour confectionner des vêtements militaires. La police ordonna la capture et la confiscation de tous les chiens sauf les Bergers allemands, qui étaient réservés pour des tâches militaires. Certains amateurs essayèrent de circonvenir la loi en croisant leurs chiens avec des Bergers allemands. A la fin de la seconde guerre mondiale, le nombre des Akitas était dangereusement réduit et les chiens se présentaient sous trois types différents : 1) des Matagi Akitas 2) des Akitas chiens de combat et 3) des Akitas/Bergers allemands. La situation de la race était gravement perturbée.
Pendant la période de restauration de la race après la guerre, Kongo-go, un chien de la ligne de sang Dewa, jouit d’une popularité passagère, mais extrêmement importante. Un grand nombre d’Akitas de la ligne de sang Dewa, qui présentaient extérieurement des traces caractéristiques de l’influence de Mastiffs ou de Bergers allemands, furent emmenés aux USA par les membres des forces militaires. Les Akita de la ligne de sang Dewa, chiens intelligents et capables de s’adapter à différents milieux, émerveillèrent les éleveurs aux USA et la ligne de sang se développa grâce à une augmentation progressive du nombre des éleveurs et grâce à un redoublement de popularité. Le Club américain de l’Akita fut fondé en 1956 et le Kennel Club américain (AKC) accepta la race en octobre 1972 (inscription au livre des origines et accès complet aux expositions). Malheureusement, à cette époque, l’AKC et le Kennel Club japonais (JKC) ne disposaient pas d’une entente mutuelle de reconnaissance de leurs pedigrees, de sorte que dès lors, aucune nouvelle ligne de sang japonais ne vint enrichir l’élevage aux USA. Ainsi, les Akitas aux USA devinrent considérablement différents de ceux du Japon, pays d’origine. Ils se développèrent aux USA sous une forme unique, dont les traits caractéristiques et le type restèrent inchangés depuis 1955. Cet état est en contradiction patente avec le développement de l’Akita au Japon qui fut croisé avec des Matagi Akitas dans le but de reconstruire l’ancien type de race pure.

PROPORTIONS IMPORTANTES

La hauteur au garrot se rapporte à la longueur du corps comme 9 à 10 chez les mâles et comme 9 à 11 chez les femelles.
La hauteur de la poitrine mesure la moitié de la hauteur au garrot.
La distance de la truffe au stop se rapporte à celle du stop à la protubérance occipitale comme 2 à 3.

COMPORTEMENT / CARACTERE

Amical, vigilant, réceptif, digne, docile et courageux.

TETE

Massive, bien équilibrée par rapport au corps, sans rides quand le chien est au repos. Vue du dessus, le tête a la forme d’un triangle émoussé.

REGION CRANIENNE

Crâne

Plat et large entre les oreilles. Un sillon peu profond remonte bien haut sur le front.

Stop

Bien marqué, mais pas trop abrupt.

REGION FACIALE

Truffe

Large et noire. Un manque de pigmentation léger et diffus sur la truffe est acceptable uniquement chez les sujets blancs. Toutefois la couleur noire est toujours préférée.

Museau

Large, haut et bien rempli.

Lèvres

Noires, non pendantes ; langue rose.

Mâchoires/dents

Les mâchoires ne sont pas arrondies, mais fortes et puissantes. Les dents sont fortes, régulières et en nombre complet. L’articulé est de préférence en ciseaux, mais l’articulé en pince est admis.

Yeux

Brun foncé, relativement petits, non proéminents, de forme presque triangulaire. Le bord des paupières est noir. Les paupières épousent bien la forme du globe oculaire.

Oreilles

Fermement dressées et petites par rapport au reste de la tête. Quand, pour en mesurer la longueur, on plie l’oreille vers l’avant, la pointe de l’oreille doit toucher le bord de la paupière supérieure. Les oreilles sont triangulaires et légèrement arrondies à leur extrémité. Larges à la base, pas attachées trop bas, vues de profil elles sont dirigées vers l’avant sur les yeux en prolongement de la ligne supérieure du cou.

COU

Epais et musclé avec un fanon infime ; relativement court, il s’élargit progressivement vers les épaules. Le galbe prononcé de la nuque se fond harmonieusement dans la base du crâne.

CORPS

Plus long que haut. La peau n’est pas trop fine, ni trop ferme ni trop lâche.

Dos

Horizontal.

Poitrine

Large et bien descendue. Côtes bien cintrées, poitrine bien développée dans la région sternale.

Rein

Fermement musclé.

Ligne de dessous / Ventre

Modérément relevés.

QUEUE

Forte et bien fournie de poils, elle est attachée haut et portée sur le dos ou contre le flanc en formant une boucle enroulée aux trois-quarts, une boucle entière ou une double boucle, l’extrémité affleurant toujours le dos ou descendant plus bas que la ligne du dos. En cas de queue en trois-quarts de boucle, l’extrémité de la queue tombe nettement sur le flanc. La racine est grosse et forte. Quand la queue pend ou est étirée, la dernière vertèbre caudale atteint le niveau du jarret. Le poil est rude, droit et abondant, sans former de panache.

MEMBRES ANTERIEURS

Les antérieurs, droits vus de face, ont une ossature lourde.

Pieds de chat dirigés droits vers l’avant, avec bonne ossature et coussinets épais.

Epaules

Fortes et puissantes, modérément obliques.

Métacarpe

Il forme vers l’avant un angle de 15° par rapport à la verticale.

MEMBRES POSTERIEURS

Fortement musclés, comparables avec les antérieurs en ce qui concerne la largeur et l’ossature. En général on procède à l’ablation des ergots des postérieurs.

Cuisse

Forte, bien musclée.

Jarrets

Bien descendu, tourné ni en dedans ni en dehors.

Grasset

Modérément angulés, vus de derrière parallèles.

ALLURE

Puissants, couvrant bien du terrain avec poussée et enjambées d’importance moyenne. Les membres postérieurs se déplacent dans l’axe des antérieurs, le dos, fort et ferme, restant horizontal.

ROBE

POIL

Poil double. Le sous-poil est épais, doux, dense et plus court que le poil de couverture. Le poil de couverture est droit, dur à raide et légèrement écarté. Sur la tête, le bas des membres et les oreilles le poil est court. La longueur du poil au garrot et sur la croupe mesure à peu près 5 cm ; il est ainsi un peu plus long que le poil sur le reste du corps, sauf à la queue, où le poil est le plus long et le plus abondant.

COULEUR

Toutes les couleurs comme rouge, fauve, blanc etc. sont admises, y compris les robes bringées et panachées. Les couleurs sont brillantes et claires ; les marques sont bien réparties, avec ou sans masque et liste blanche. Les chiens blancs unicolores n’ont pas de masque. Les sujets panachés présentent sur fond blanc de grandes taches également réparties qui couvrent la tête et plus d’un tiers du corps. Le sous-poil peut être d’une autre couleur que le poil de couverture.

TAILLE ET POIDS

Hauteur au garrot

pour les mâles

de 66 à 71 cm (26 à 28 pouces)

pour les femelles

de 61 à 66 cm (24 à 26 pouces)

DEFAUTS

Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.
Mâles de type féminin, femelles de type masculin.
Tête étroite ou en sifflet.
Absence de toute dent (à l’exception de 2 PM1 et /ou M3).
Langue tachetée de bleu ou de noir.
Yeux clairs.
Queue courte.
Coudes tournés en dedans et en dehors.
Tout indice de collerette ou de franges.
Chien peureux ou méchant.

DEFAUTS GRAVES

Substance trop légère.
Ossature légère.

DEFAUTS ELIMINATOIRES

Truffe totalement dépigmentée. Truffe présentant des zones dépigmentées. (Truffe tachée partiellement de ladre).
Oreilles mi-pendantes, pendantes ou cassées.
Prognathisme supérieur ou inférieur.
Queue en faucille ou pas enroulée.
Chiens d’une taille au-dessous de 63,5 cm (25 pouces), femelles au-dessous de 58,5 cm (23 pouces).

N.B.

Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.