Les standards

Le Standard de la race Barbu tchèque

Standard FCI N°245 /07.08.1998 / F

TRADUCTION :

Mise à jour par le Dr. J.-M. Paschoud.

ORIGINE

Anciennement Tchécoslovaquie, aujourd’hui République tchèque.

DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR

21.05.1963.

UTILISATION

Chien d’arrêt.

CLASSIFICATION F.C.I.

Groupe 1

Chiens d’arrêt.

Section 1

Chiens d’arrêt continentaux, type Griffon. Avec épreuve de travail.

ASPECT GENERAL

Le Ceský Fousek est un chien noble, de taille moyenne, à poil dur, dont l’aspect général dénote endurance et force. Ayant des qualités héréditaires pour le travail dans les champs, l’eau et les bois, c’est un chien de chasse et d’utilité polyvalente. Malgré son mordant inné envers les animaux nuisibles, il est facile à conduire et est très attaché à son maître.

Pendant la période avant la première guerre mondiale le Ceský Fousek était le chien d’arrêt à poil dur qu’on rencontrait le plus souvent dans le territoire de l’ancienne CSSR. La première guerre mondiale et ses répercussions ont presque entraîné la disparition de cette race, mais dans la suite on s’est occupé de sa régénération. La base de cette régénération était constituée par quelques sujets typiques d’origine, au départ desquels et par élevage systématique on a obtenu le type actuel du Ceský Fousek qui se classe en deuxième place parmi les races de chiens de chasse employées dans les républiques tchèques et slovaques.

TETE

Sèche, assez étroite et longue, elle est haut placée sur le cou. Le chanfrein est un peu plus long que le crâne et est légèrement busqué.

REGION CRANIENNE

Crâne

A la partie supérieure du front et sur la tête, le crâne est modérément bombé et très légèrement arrondi ; chez les mâles il est un peu plus large que chez les femelles. Les arcades sourcilières sont nettes et prononcées de sorte qu’elles donnent l’impression d’une tête anguleuse et forment des orbites plus profondes. L’occiput est peu prononcé.

Stop

La cassure du nez (stop) a un tracé moyen, mais accentué vers le front.

REGION FACIALE

Truffe

Elle est large, narines ouvertes et sensibles. La couleur de la truffe sera toujours brun foncé.

Museau

Il s’amincit en partant des yeux vers la truffe.

Lèvres

Les lèvres sont moyennement développées et ferment bien le museau, la lèvre supérieure dépassant légèrement.

Mâchoires/dents

Les mâchoires sont puissantes, parfaitement dessinées et bien musclées. La denture est puissante, l’articulé est en ciseaux ; les dents sont au complet.

Yeux

Les yeux en forme d’amande ont une expression de bonté et dénotent une nature sagace. L’œil doit être bien enfoncé ; il est de couleur ambre foncé à brun marron. Les paupières sont bien appliquées contre le globe de l’œil qu’elles encadrent complètement, bien développées et de couleur gris-noir.

Oreilles

Les oreilles sont attachées très haut et en largeur, et effilées vers la pointe. La longueur des oreilles atteint les deux tiers de la joue et la pointe des oreilles est légèrement arrondie. Les oreilles sont bien appliquées contre la tête.

COU

Le cou est de longueur moyenne, à musculature bien développée, mais quand même sec et attaché haut sur le garrot. L’encolure est modérément arquée.

CORPS

Dos

Le dos court et trapu part du garrot bien marqué en s’inclinant vers la croupe.

Poitrine

Vu de l’avant, le poitrail et l’omoplate ont une forme de lyre. La poitrine est ovale et sa largeur proportionnée au tout. La partie inférieure de la poitrine doit atteindre au moins l’articulation du coude. Le poitrail est bien développé ; vu de côté, le sternum doit nettement se profiler vers l’avant. La cage thoracique est formée par des côtes bombées qui sont proportionnées sur toute sa longueur.

Rein

Le rein est court, relativement large et peu bombé.

Croupe

La croupe est légèrement inclinée, assez large et suffisamment longue.

Ventre

Le ventre est un peu relevé pour permettre des mouvements aisés ; il ne doit pas cependant donner une impression de maigreur.

QUEUE

Le sacrum est disposé de telle façon que sa musculature n’influence pas le port de la queue qui est horizontale ou très légèrement relevée. Elle est attachée de manière à former une prolongation de la ligne du dos. Elle est moyennement forte et écourtée des trois cinquièmes de sa longueur.

MEMBRES ANTERIEURS

Epaules

L’omoplate est soulignée par une musculature bien développée ; l’épaule est inclinée correctement et forme un angle obtus avec le bras.

Coudes

L’articulation du coude est forte et bien musclée.

Avant-bras

Vertical et droit, avec une musculature sèche et bien développée.

Métacarpe

Relativement court, presque vertical et légèrement incliné vers l’avant.

Pieds

Bien compact, en forme de cuillère courte, les doigts serrés et arqués avec des ongles solides de couleur gris-foncé à noir. Les coussinets sont épais et durs, totalement pigmentés. Entre les doigts, il y a un curieux reste de palmure rabougrie.

MEMBRES POSTERIEURS

Bassin

De bonne longueur.

Cuisse

Fémur large avec musculature bien développée.

Jarrets

Pas trop haut, sec, avec une pointe du jarret ne dépassant que peu.

Jambe

La jambe inclinée vers l’arrière présente une angulation correcte permettant des mouvements aisés.

Métatarse

Presque vertical, court et relativement fort.

Pieds

De même forme que les pieds antérieurs ; les ergots éventuels seront éliminés.

ALLURE

La mécanique du mouvement est tout à fait régulière pendant la marche et le trot ; la ligne du dos ne bouge presque pas et au trot, les empreintes des pieds coïncident pratiquement.

ROBE

POIL

La robe comporte trois sortes de poils :
Un sous-poil doux et dense, de 1,5 cm de long, qui empêche l’humidité d’atteindre la peau ; en été il disparaît presque complètement.
Le poil de 3-4 cm de longueur, assez dur et dru, bien appliqué au corps.
Les soies, de 5 à 7 cm de longueur, particulièrement dures et droites. Elles sont surtout marquantes au poitrail, à la ligne du dos, à l’aine et aux épaules.
Aux membres antérieurs et postérieurs, le poil est plus court et dur sur la face antérieure, tandis que sur la face postérieure il est plus long et forme des franges. La queue ne doit pas être en forme de brosse.
Le pelage de la tête : La partie inférieure des joues de même que les babines portent un poil plus long et plus doux, formant une barbe typique pour cette race. Le poil des sourcils est marquant, et dirigé en biais vers le haut. Le front, le dessus de la tête et les joues sont recouverts de poils courts et durs. Les poils des oreilles sont courts, doux et bien appliqués.

COULEUR

Les couleurs de poil admises sont :
Rouan foncé, avec ou sans plaques brunes.
Le brun avec des taches tiquetées sur le poitrail et la partie inférieure des membres.
Brun sans aucune marques.

TAILLE ET POIDS

Hauteur au garrot

pour les mâles

60-66 cm

pour les femelles

58-62 cm

Poids

pour le mâle

au moins 28 kg, maximum 34 kg

pour la femelle

au moins 22 kg, maximum 28 kg

DEFAUTS

Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.
Rapport incorrect entre la longueur du tronc et la taille.
Tête courte, conique ou ronde.
Yeux saillants. Couleur autre que celle indiquée dans le standard.
Oreilles trop longues ou attachées trop bas.
Cou trop court et trop fort à peau flasque.
Garrot peu sorti.
Croupe en pupitre.
Poitrail trop peu développé, sternum trop peu apparent.
Pieds affaissés, pieds de lièvre. Pieds portant trop de poils.
Poil trop fin, trop long ou trop court.
Barbe et sourcils d’un développement pas assez caractéristique.
Manque de pigmentation.
Prédominance de poil blanc ( panachure non admise).

MESURES IMPORTANTES (TYPE IDEAL)

Mâles

34 kg

25 kg

Mâles

63 cm

60 cm

Mâles

28 cm

23 cm

Mâles

14 cm

11 cm

Mâles

12 cm

10 cm

Mâles

13 cm

11 cm

Mâles

20 cm

18 cm

Mâles

25 cm

23 cm

Mâles

56 cm

53 cm

Mâles

80 cm

72 cm

Mâles

72 cm

64 cm

ANGLES DES ARTICULATIONS 

110°

135°

110°

125°

135°

N.B.

Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.