Les standards

Le Standard de la race Fox Terrier Poil Dur

Standard FCI N° 169 /28.11.2003/ F

TRADUCTION :

Mr. R. Triquet.

ORIGINE

Grande-Bretagne.

DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR

28.11.2003

UTILISATION

Terrier.

CLASSIFICATION F.C.I.

Groupe 3

Terriers.

Section 1

Terriers de grande et moyenne taille. Epreuve de travail facultative.

ASPECT GENERAL

Actif et plein d’entrain. De l’ossature et de la force en petit volume. Jamais lourdaud ni grossier dans ses formes. Sa conformation présente un équilibre parfait ; ceci s’applique en particulier aux proportions relatives entre le crâne et le chanfrein. De même, la hauteur au garrot et la longueur du corps de la pointe de l’épaule à la pointe de la fesse apparaissent approximativement égales. En station debout, le fox-terrier ressemble à un cheval de chasse ( hunter) au dos court et couvrant beaucoup de terrain.

COMPORTEMENT / CARACTERE

Actif, vif dans ses mouvements ; dressé en alerte à la moindre provocation. Amical, sociable et intrépide.

TETE

REGION CRANIENNE

Crâne

Ligne supérieure du crâne presque plate ; le crâne s’incline légèrement et se largeur diminue graduellement vers les yeux.

REGION FACIALE

Truffe

Noire.

Mâchoires/dents

Les mâchoires sont fortes et présentent un articulé en ciseaux parfait, régulier et complet, c’est-à-dire que les incisives supérieures recouvrent les inférieures dans un contact étroit et sont implantées d’équerre par rapport aux mâchoires. Le développement excessif des os et des muscles des mâchoires est inesthétique et à éviter.

Yeux

Foncés, pleins de feu et d’intelligence, modérément petits et non saillants, leur forme est aussi arrondie que possible. Ils ne sont pas trop écartés, ni disposés trop haut dans le crâne, ni trop près des oreilles. Les yeux clairs sont à proscrire.

Oreilles

Petites, en forme de V, d’épaisseur modérée. Le pavillon est nettement replié et retombe vers l’avant tout contre les joues. La ligne supérieure du pli de l’oreille est bien au-dessus du niveau du crâne. L’oreille dressée en tulipe ( découvrant l’intérieur du pavillon) ou en rose ( repliée vers l’arrière) sont à proscrire.

Chanfrein

Il y a peu de différence entre la longueur du crâne et celle du chanfrein.
Si le chanfrein est sensiblement plus court, la tête semble faible et insuffisamment développée. Le chanfrein va en diminuant graduellement de l’œil au bout de la truffe, avec un léger stop à sa jonction avec le front mais il n’est pas creux et il ne s’affaisse pas brusquement sous les yeux, région où il doit être plein et avoir de la substance. Les joues pleines au contour arrondi sont également un défaut.

COU

Net, musclé, de belle longueur, exempt de fanon. Il s’élargit vers l’épaule. Vu de profil, il présente une courbe gracieuse.

CORPS

Dos

Court, horizontal, solide sans laxité.

Poitrine

Bien descendue dans la région sternale. Les côtes antérieures sont modérément cintrées. Les côtes postérieures sont longues et bien sorties.

Rein

Musclé, très légèrement arqué. Le rein est très court.

QUEUE

La coutume est d’écourter la queue.
Queue coupée : Attachée haut, portée droite mais pas sur le dos, ni enroulée. Suffisamment forte et de bonne longueur.
Queue non coupée : Attachée haut, portée droite mais pas sur le dos, ni enroulée. Suffisamment forte et de bonne longueur pour conserver l’équilibre des formes.

PIEDS

Ronds, compacts, pourvus de petits coussinets épais et résistants. Les doigts sont modérément cambrés. Les pieds ne sont ni en dedans ni en dehors.

AVANT-MAIN

Vue de face, l’épaule descend presque à la verticale de sa jonction supérieure avec le cou vers les pointes des épaules, qui doivent être bien dessinées. Vue de profil, l’épaule est longue, bien oblique, inclinée vers l’arrière. Le garrot est nettement dessiné. La poitrine est haute ; elle n’est pas large. Vus de n’importe quelle direction, les antérieurs sont droits avec une forte ossature jusqu’au pied ; les coudes sont dans l’axe du corps et jouent librement sans être gênés par la paroi thoracique, en se portant droit devant pendant l’action.

ARRIERE-MAIN

Fort, musclé, sans croupe avalée, ni fléchissement excessif du membre postérieur.

Cuisse

Longues et puissantes.

Grasset

Bien angulés, ni en dedans, ni en dehors.

Jarrets

Bien descendus. Les canons métatarsiens sont d’aplomb et parallèles quand ils sont vus de derrière. La jambe courte alliée à un grasset droit est un grave défaut.

ALLURE

Les membres antérieurs et postérieurs se portent droits devant et sont parallèles. Les coudes jouent librement dans l’axe du corps, sans être gênés par les côtes. Les grassets ne sont ni en dedans, ni en dehors. Une bonne impulsion est donnée par la bonne flexion des membres postérieurs.

ROBE

POIL

Dense, très dur de texture. La longueur du poil est de trois quart de pouce (2cm) sur les épaules, et d’un pouce et demi (4cm) sur le garrot, le dos, les côtes et l’arrière-main. Présence d’un sous-poil court et plus doux. Le poil est plus dur sur le dos et l’arrière-main que sur les côtes du corps. Le poil sur les mâchoires est rêche et d’une longueur suffisante pour donner une apparence de puissance au museau. Le poil sur les membres est dense et rêche.

COULEUR

Le blanc domine avec des marques noires, noir et fauve, ou fauves (tan). Les marques bringées, rouges, marron (foie) ou bleu ardoise sont inacceptables.

TAILLE

La hauteur au garrot ne dépasse pas 39 cm (15 pouces ½) chez les mâles. Les femelles sont légèrement plus petites.

POIDS

Le poids idéal d’un mâle en bon état pour être présenté en exposition est de 8,250 kg (18 livres anglaises). Les femelles sont un peu plus légères.

DEFAUTS

Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de ses conséquences sur la santé et le bien-être du chien.
Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d’ordre physique ou comportemental sera disqualifié.

N.B.

Les mâles doivent avoir deux testicules d’apparence normale complètement descendus dans le scrotum.