Les standards

Le Standard de la race Rhodesian Ridgeback

Standard FCI N°146 / 02.04.1997 / F

TRADUCTION :

Prof.R.Triquet et Dr.J.-M.Paschoud

ORIGINE

Sud de l’Afrique. Standard délivré par l’Union cynologique du Sud de l’Afrique et par le Kennel Club du Zimbabwe.

DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR

10.12.1996

UTILISATION

Dans de nombreuses régions du monde, le Chien de Rhodésie à crête dorsale est encore employé comme chien de chasse, mais il est tout spécialement apprécié comme chien de garde et comme chien de famille.

CLASSIFICATION F.C.I.

Groupe 6

Chiens courants, chiens de rechercher au sang et races apparentées.

Section 3

Races apparentées. Sans épreuve de travail.

ASPECT GENERAL

Le chien de Rhodésie à crête dorsale est un chien bien équilibré, fort, musclé, agile et actif, harmonieux dans sa silhouette et capable d’une grande endurance et de bonnes pointes de vitesse. L’accent principal doit être mis sur son agilité et son élégance ; sa constitution doit être saine et exempte de toute lourdeur. Ce qui caractérise la race est la crête dorsale formée par le poil qui pousse dans le sens opposé au reste du pelage. La crête (épi) est la marque distinctive de la race. Elle doit être nettement définie et symétrique. Elle va en s’effilant vers la croupe. Elle doit commencer immédiatement derrière les épaules et se prolonger jusqu’à la pointe de la hanche ; elle doit comprendre deux écussons (couronnes) identiques et symétriques, dont le bord postérieur ne doit pas dépasser le tiers de la longueur de la crête. Une largeur pouvant aller jusqu’à 5 cm est une bonne moyenne pour la crête.

Le chien de Rhodésie à crête dorsale est actuellement la seule race canine autochtone du sud de l’Afrique. Ses ancêtres proviennent de la Colonie du Cap du sud de l’Afrique, où ils furent croisés avec les chiens des pionniers primitifs et avec les chiens de chasse à crête dorsale semi-domestiqués des Hottentots. Chassant en général à deux ou trois en groupe, la fonction ancestrale du chien à crête dorsale de Rhodésie ou Chien Lion était de poursuivre le gibier, tout spécialement le lion, et de l’acculer aux abois avec grande agilité jusqu’à l’arrivée du chasseur. Le premier standard, inspiré par celui du dalmatien, a été rédigé en 1922 par F.R. Barnes à Bulawayo en Rhodésie. Il a été prouvé par l’Union cynologique du sud de l’Afrique en 1926.

COMPORTEMENT / CARACTERE

Digne, intelligent, distant avec les étrangers, mais sans montrer d’agressivité et sans être craintif.

TETE

REGION CRANIENNE

Crâne

Il doit être de bonne longueur (la largeur du crâne entre les oreilles et les distances de la protubérance occipitale au stop et du stop à l’extrémité de la truffe sont égales). Le crâne est plat et large entre les oreilles. Au repos, la tête doit être exempte de rides.

Stop

Doit être bien marqué, mais sans excès. Il ne s’agit pas d’une ligne droite allant de la truffe à la protubérance occipitale.

REGION FACIALE

Truffe

Noire ou marron. La truffe noire doit aller avec des yeux foncés, la truffe marron avec des yeux de couleur ambre.

Museau

Il est long, haut et puissant.

Lèvres

Elles sont nettes et bien adaptées aux mâchoires.

Mâchoires/dents

Les mâchoires sont fortes et présentent un articulé en ciseaux parfait et complet, c’est-à-dire que les incisives supérieures recouvrent les inférieures dans un contact étroit et sont implantées bien d’équerre par rapport aux mâchoires. Les dents sont bien développées, en particulier les canines.

Yeux

Ils sont modérément écartés, ronds, brillants et vifs, avec une expression intelligente. Leur couleur s’harmonise avec la couleur de la robe.

Joues

Bien ciselées.

Oreilles

Elles sont attachées assez haut. Elles sont de dimension moyenne, plutôt large à la base. Elles diminuent graduellement de largeur pour se terminer en une pointe arrondie. Elles sont portées contre la tête.

COU

De bonne longueur, fort, exempt de fanon.

CORPS

Dos

Puissant.

Poitrine

Sans être trop large, elle est bien descendue et ample ; elle atteint le niveau des coudes. Vu de profil, le poitrail est visible. Les côtes sont modérément bien cintrées, jamais rondes en cercles de barrique.

Rein

Fort, musclé et légèrement voussé.

QUEUE

Elle est forte à la naissance et va en s’amenuisant vers l’extrémité ; elle n’est en rien grossière. De longueur modérée. Elle ne doit pas être attachée trop haut ni trop bas. Elle est portée avec une légère courbe vers le haut ; elle n’est jamais enroulée.

MEMBRES ANTERIEURS

Les antérieurs sont parfaitement droits, forts et pourvus d’une ossature solide. Les coudes sont au corps. Vus de profil, les antérieurs sont plus larges que vus de face.

Compacts et arrondis, avec des doigts bien cambrés et des coussinets résistants et élastiques ; les pieds sont protégés par le poil qui pousse entre les doigts et les coussinets.

Epaules

Obliques, nettes et musclées, dénotant de la rapidité.

Métacarpe

Ils sont forts et légèrement inclinés.

MEMBRES POSTERIEURS

Les muscles sont nets et bien dessinés ; les grassets sont bien angulés et les jarrets sont solides et bien descendus.

ALLURE

Parallèles, allures dégagées et actives.

ROBE

POIL

Court et dense, d’aspect lisse et luisant ; ni laineux ni soyeux.

COULEUR

De froment clair à froment (fauve) rouge. Un peu de blanc sur le poitrail et sur les doigts est admis, mais le blanc en excès sur le poitrail, le ventre et sur ou plus haut que les doigts est un défaut. Le museau et les oreilles de couleur foncée sont admis. Tout excès de poil noirs dispersés dans la robe sont hautement indésirables.

TAILLE ET POIDS

Hauteur au garrot

pour les mâles

63-69 cm (25-27 pouces)

pour les femelles

61-66 cm (24-26 pouces)

Poids

pour le mâle

36,5 kg (80 livres anglaises)

pour la femelle

32 kg (70 livres anglaises)

DEFAUTS ELIMINATOIRES

Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.

N.B.

Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.