Les standards

Le Standard de la race Samoyède

Standard FCI N° 212 /09.01.1999 / F

TRADUCTION :

Prof. R. Triquet.

ORIGINE

Russie septentrionale et Sibérie.

PATRONAGE

Union des pays nordiques / NKU.

DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR

22.07.1997.

UTILISATION

Chien de traîneau et de compagnie

CLASSIFICATION F.C.I.

Groupe 5

Chiens de type Spitz et de type primitif.

Section 1

Chiens nordiques de traîneau. Sans épreuve de travail.

ASPECT GENERAL

Spitz de l’Arctique blanc, élégant, de taille moyenne. Il donne une impression de force, d’endurance, de charme, de souplesse, de dignité et d’assurance. L’expression, ce que l’on appelle le sourire du Samoyède, résulte de la combinaison de la forme et de la position de l’œil et des commissures des lèvres légèrement retroussées. Les caractères sexuels doivent être nettement marqués.

Le nom « Samoyède » vient des tribus Samoyèdes de la Russie septentrionale et de la Sibérie. Dans les régions situées au sud de cette zone, on utilisait, pour garder les troupeaux de rennes, des chiens blancs, noirs ou tachés de marron. Au nord, les chiens étaient d’un blanc pur, étaient doux de caractère et on les utilisait comme chiens de traîneau et chiens de chasse. Les chiens Samoyèdes ne quittaient pas leur propriétaire, dormant même à l’intérieur des abris où ils servaient de source de chaleur. Le zoologiste britannique Ernest Kilburn Scott passa trois mois avec des tribus Samoyèdes en 1889. Il ramena avec lui en Angleterre un chiot mâle marron appelé « Sabaka » (=  « chien » en russe). Plus tard il importa une femelle de couleur crème appelée « Withey Petchora » du versant occidental de l’Oural et un mâle d’un blanc neige du nom de « Musti » de Sibérie. Ces quelques chiens et ceux ramenés par les explorateurs forment la base de l’élevage du Samoyède occidental. Le premier standard fut rédigé en Angleterre en 1909.

PROPORTIONS IMPORTANTES

La longueur du corps dépasse d’à peu près 5% la hauteur au garrot. La hauteur du corps est légèrement inférieure à la moitié de la hauteur au garrot. Le museau est à peu près de même longueur que le crâne.

COMPORTEMENT / CARACTERE

Amical, ouvert, éveillé et vif. Son instinct de la chasse est très peu marqué. Jamais craintif ni agressif, il ne convient pas comme chien de garde.

TETE

Forte, cunéiforme.

REGION CRANIENNE

Crâne

Vu de face et de profil, il n’est que légèrement convexe. Il est le plus large entre les oreilles. Sillon légèrement visible entre les yeux.

Stop

Nettement marqué, mais sans excès.

REGION FACIALE

Truffe

Bien développée, de préférence noire. A certaines époques de l’année, la pigmentation de la truffe peut pâlir pour donner ce que l’on appelle la « truffe de neige »( ou « truffe d’hiver ») ; cependant les bords de la truffe doivent toujours conserver une pigmentation foncée.

Museau

Fort et haut, à peu près de la même longueur que le crâne, allant en s’amenuisant régulièrement vers la truffe. Il n’est ni en sifflet ni lourd et carré. Le chanfrein est droit.

Lèvres

Bien jointives, noires et assez épaisses. Les commissures des lèvres sont légèrement retroussées pour former le « sourire du Samoyède » caractéristique.

Mâchoires/dents

Articulé en ciseaux régulier et complet. Les dents et les mâchoires sont fortes. Denture normale.

Yeux

De couleur brun foncé, bien enchâssés dans les orbites. Assez écartés, quelque peu obliques, en forme d’amande. L’expression est « souriante », gentille, éveillée et intelligente. Le bord des paupières est noir.

Oreilles

Droites, plutôt petites, épaisses, triangulaires et légèrement arrondies à l’extrémité. Elles doivent être mobiles, attachées haut. En raison de la largeur du crâne, elles sont bien espacées.

COU

Fort, de longueur moyenne et porté fièrement.

CORPS

De longueur légèrement supérieure à la hauteur au garrot ; tronc haut et compact, mais souple.

Dos

D’une longueur moyenne, musclé et droit. Il est légèrement plus long chez la femelle que chez le mâle.

Poitrine

Large, bien descendue et longue, atteignant presque les coudes. Les côtes sont bien cintrées.

Rein

Court, très fort et bien dessiné.

Ligne de dessous

Modérément rentrée.

Garrot

Nettement marqué.

Croupe

Bien remplie, forte, musclée, légèrement inclinée.

QUEUE

Attachée assez haut. Quand le chien est en éveil ou en action, la queue est portée courbée vers l’avant à partir de la base, sur le dos ou sur le côté, mais au repos, il arrive qu’elle soit pendante. Elle atteint alors le jarret.

MEMBRES ANTERIEURS

Bien placés et musclés avec une forte ossature. Vus de face, ils sont droits et parallèles.

Epaules

Longue, bien attachée, oblique.

Coudes

Au corps.

Métacarpe

Légèrement oblique.

Bras

Oblique et bien contre le corps. Approximativement de même longueur que l’épaule.

Poignet (carpe)

Fort, mais souple.

Pieds

Ovales, avec de longs doigts flexibles et bien dirigés vers l’avant. Doigts cambrés et pas trop serrés. Coussinets élastiques.

MEMBRES POSTERIEURS

Vus de derrière, droits et parallèles ; très fortement musclés.

Cuisse

De longueur moyenne, assez large et musclée.

Grasset

Bien angulé.

Jarrets

Assez bas et bien coudé.

Métatarse

Courts, forts, verticaux, parallèles.

Pieds

Comme les pieds antérieurs. Il faut procéder à l’ablation des ergots.

ALLURE

Puissantes, dégagées, semblant faciles, avec de bonnes foulées. Bonne extension des antérieurs et bonne poussée des postérieurs.

ROBE

POIL

Fourrure polaire, abondante, épaisse, souple et dense. Le poil du Samoyède est double. Le sous-poil est doux, court et dense. Le poil de couverture est plus long, plus dur et droit. Le poil doit former une collerette autour du cou et des épaules, encadrant la tête, surtout chez les mâles. Sur la tête et la face antérieure des membres, le poil est court et lisse. Sur la partie externe des oreilles, le poil est court, dressé et doux. L’intérieur des oreilles doit être bien fourni de poils. A l’arrière des cuisses, le poil forme une culotte. Dans les espaces interdigitaux doit pousser un poil de protection. La queue doit être couverte d’un poil abondant. Chez la femelle, le poil est souvent plus court et de texture plus douce que chez le mâle. La robe de texture correcte doit toujours avoir un éclat brillant qui lui est propre.

COULEUR

Blanc pur, crème ou blanc et biscuit ( la couleur de fond doit être blanche avec quelques marques biscuit). Ne doit jamais donner l’impression d’être beige.

TAILLE ET POIDS

Hauteur au garrot

pour les mâles

57cm, avec une tolérance de +/- 3cm.

pour les femelles

53cm, avec une tolérance de +/- 3cm

DEFAUTS

Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité.
Défauts visibles de construction.
Ossature légère.
Mâle n’ayant pas l’aspect masculin et les femelles pas l’aspect féminin.
Articulé en pince.
Yeux jaunes.
Oreilles molles.
Côtes en tonneau.
Queue formant une boucle double.
Chien bas sur pattes.
Membres très arqués ; jarrets de vache.
Poil ondulé ou poil court sur tout le corps ; poil long, mou ; poil tombant.
Caractère méfiant.
DEFAUTS GRAVES :
Zones nettement dépigmentées sur le bord des paupières ou sur les lèvres.

DEFAUTS ELIMINATOIRES

Yeux bleus ou de couleurs différentes.
Prognathisme inférieur ou supérieur.
Oreilles non dressées.
Autre couleur de robe que celles décrites dans le standard.
Naturel craintif ou agressif.

N.B.

Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal complètement descendus dans le scrotum.