Le comportement du chiot


En tant que propriétaire de chiot, vous avez la responsabilité d'assurer à votre chiot. une bonne croissance et une bonne santé et de lui offrir une vie agréable. Vous devez vous attendre à certains schémas comportementaux et vous préparer à les gérer. L'éducation est indispensable pour aider votre chiot à s'adapter à la vie dans son nouveau foyer.

Voici quelques règles à suivre pour éduquer votre chiot :

    - Soyez ferme mais doux.
    - Soyez cohérent.
    - Allez jusqu'au bout lorsque vous
      donnez un ordre.



LE COMPORTEMENT DU CHIOT
- Récompensez toujours votre chiot en cas de bon comportement par de nombreuses paroles d'encouragement et d'affection ou avec une petite friandise. Les chiots/chiens comprennent différentes intonations. Si ces intonations sont utilisées comme suit, la communication avec votre chiot sera moins conflictuelle. Ne criez jamais, les cris signifient que vous ne vous maîtrisez plus et cela pourrait amener votre chiot à vous craindre.

- Ton aigu. Ce ton est similaire à celui des chiots. Utilisez-le pour motiver votre chiot lorsque vous dites "Viens" ou "Au pied".

- Ton neutre. Ton qu'un chien utilise pour aboyer. Ton idéal pour donner des ordres, très calme, posé et contrôlé.

- Ton grave. Similaire à un grognement que la mère de votre chiot émettrait pour signaler à ces petits qu'elle en a assez de leur sottises. Ce ton doit être utilisé pour montrer votre mécontentement, "Non" ou l'avertissement "Ahhh".



1. Comprendre le comportement de votre chiot.

Sachant que le chien moderne descend du loup et qu'il a conservé certaines caractéristiques de ses ancêtres, le comportement de votre chiot devient plus compréhensible. Par exemple, dans une meute de loups, il y a un dominant que les autres suivent. Aussi, vous devez montrer à votre chiot que vous êtes le maître afin qu'il vous respecte et vous obéisse. Cette relation est essentielle à son éducation.


2.Education pour la sécurité de votre chiot.

Votre chiot doit apprendre à réagir à son nom et à venir lorsque vous l'appelez. Il est essentiel que vous soyez capable de donner des ordres à votre chiot et que vous l'appeliez immédiatement lorsqu'il commence à faire quelque chose qu'il ne devrait pas faire. Utilisez souvent son nom et commencez par lui apprendre l'ordre "Viens ". Faites toujours suivre cet ordre de paroles d'encouragement. Il apprendra ainsi à associer des expériences positives à cet ordre. Surveillez-le toujours lorsqu'il est dehors. Assurez vous qu'il est dans une zone clôturée ou bien maintenu en laisse. Il est déconseillé de laisser votre chiot ou votre chien dehors détaché. Même si vous surveillez attentivement votre chiot, la possibilité qu'il se perde ne peut être écartée. C'est la raison pour laquelle votre chiot doit toujours porter un collier avec une médaille portant son immatriculation et son attestation de vaccination contre la rage. Pensez à garder à portée de main une photo récente et la description de votre chiot. S'il se perd, voici quelques conseils qui pourront vous aider à le retrouver :
Montrez sa photo à vos voisins et dites-leur quand et où il a été vu pour la dernière fois.
Créez des affichettes avec la photo et la description de votre chiot. Mettez-les dans les magasins et les écoles de votre quartier.
Faites de fréquentes visites à la SPA afin de vérifier que votre chiot n'y a pas été amené.
Déposez des affichettes.
Allez dans les cliniques vétérinaires et demandez l'autorisation de laisser des affichettes.
Passez une annonce dans la rubrique "chiens perdus et trouvés " de votre journal local.


3. Apprentissage de la propreté.

Après lui avoir appris à reconnaître son nom et à venir lorsque vous l'appelez, vous devez lui apprendre à être propre. Un chiot est propre lorsqu'il ne fait plus ses besoins dans la maison. Votre chiot doit être vacciné avant de commencer à lui apprendre à faire ses besoins à l'extérieur. Il doit également être exempt de parasites car un chiot infesté peut avoir des difficultés à contrôler ses intestins. L'apprentissage de la propreté comporte quatre étapes majeures.


a/ Une alimentation adaptée donnée à heures fixes

Le mot clé est la cohérence. Vous devez faire preuve de cohérence dans la nourriture et les heures des repas. L'estomac d'un chiot est sensible aux changements de nourriture, vous ne devez donc pas changer son régime alimentaire au cours de la période d'apprentissage de la propreté. En nourrissant votre chiot aux mêmes heures chaque jour, vous habituez son appareil digestif. Il aura alors besoin de faire ses besoins peu après chaque repas. Après le repas, sortez-le au même endroit chaque fois. Restez avec lui et encouragez-le avec des paroles tels que "c'est l'heure d'être propre" ou "dépêche-toi". Dites ces paroles d'une voix joyeuse afin qu'il associe ces mots avec le fait de se soulager. Lorsqu'il a terminé, félicitez-le d'une petite tape amicale et répandez-vous en éloges, du style "Bon chiot !" Puis ramenez-le immédiatement à l'intérieur. Ne prolongez pas ce moment en une séance de jeu car vous perturberiez votre chiot quant au but de la sortie. Votre chiot peut avoir envie de faire ses besoins lorsqu'il se réveille le matin, après ses siestes, dès qu'il a fini de jouer, après avoir bu et juste avant de se coucher le soir. Utilisez la même porte chaque fois que vous sortez votre chien. Il apprendra ainsi à associer cette porte au fait de sortir pour faire ses besoins et il la grattera ou la reniflera pour vous faire comprendre qu'il a besoin de sortir. Il peut également vous faire comprendre qu'il a besoin de sortir en reniflant le sol, en tournant en rond ou en s'accroupissant. Sortez-le immédiatement dès qu'il manifeste un de ces signes.


b/ Un endroit rien qu'à lui.

Dès que vous ramenez votre chiot à la maison, il est important de lui apprendre que son panier est son "refuge", l'endroit où il dort, s'assoupit et reste dès qu'il est seul. Ne mettez rien à l'exception de quelques jouets à mâchouiller en caoutchouc dur ou en nylon (dès qu'il aura appris à ne mâchouiller que les jouets, vous pourrez mettre une serviette, une couverture ou un oreiller pour un couchage plus confortable). La première chose à faire chaque matin est de le porter ou de le conduire en laisse jusqu'au lieu où il fait ses besoins en l'encourageant et en le félicitant dès qu'il a terminé. Puis ramenez-le à la maison. Les chiots respectent leur coucher à condition d'être sortis à intervalles réguliers. N'oubliez surtout pas de le sortir après chaque repas. Pendant son apprentissage de la propreté, vous ne devez pas lui permettre de se promener dans la maison sans surveillance. Lorsque vous vous absentez, vous devez le laisser dans une pièce qui se nettoie facilement (la cuisine, la buanderie ou la salle de bains).
Un chiot ne doit pas être laissé seul pendant de longues périodes car il ne sait pas se retenir. En règle générale vous devez ajouter un à son âge en mois pour avoir le nombre d'heures pendant lesquelles vous pouvez le laisser dans un endroit sans avoir besoin de le sortir. Par exemple, un chiot de deux mois ne peut pas être laissé plus de trois heures sans sortir. Si vous vous absentez pendant longtemps, demandez à une personne de confiance d'emmener votre chiot faire ses besoins à intervalles régulier. Essayez de ne pas laisser des chiots plus âgés seuls pendant plus de huit heures. Ils ont besoin d'exercice et de socialisation. Si vous respectez ces quelques règles, votre chiot sera propre en quatre et six semaines. Certains sont propres plus tôt, d'autres ont besoin de six semaines, ne vous découragez donc pas si votre chiot a besoin de temps. Chaque chiot est différent. Votre patience et votre persévérance seront récompensées.


c/ Une punition adaptée

Vous ne devez jamais punir votre chiot pour avoir fait ses besoins dans la maison. Contrairement à la croyance populaire, si votre chiot a un accident dans la maison, vous ne devez pas lui mettre le nez dedans, lui crier dessus, le happer ou le jeter dehors dans le jardin. Une punition différée ne fait que perturber votre chiot. Si vous voyez qu'il s'est "oublié" sur le sol, emmenez-le là où il a fait et dites-lui "Non !" d'une voix ferme et aiguë. Puis nettoyez avec un papier absorbant. Emmenez le chiot et le papier mouillé ou souillé dehors jusqu'à l'endroit où vous emmenez votre chiot a l'habitude de faire ses besoins. Placez le papier au sol et laissez votre chiot le renifler. L'odeur amènera votre chiot à vouloir faire ses besoins à cet endroit la prochaine fois. Si vous observez régulièrement le comportement de votre chien, vous ne devriez pas trouver de saletés au sol. Dès que vous constatez des signes qui vous laissent penser qu'il est sur le point de faire ses besoins dans la maison, dites "Non" sur le ton adéquat et sortez-le immédiatement à l'endroit approprié. Dès qu'il a terminé, félicitez-le.


d/ Utilisez un neutralisant d'odeurs.

L'odorat de votre chiot est beaucoup plus développé que le vôtre. S'il a un accident dans la maison et que l'odeur n'est pas éliminée, il retournera au même endroit plus tard. Les produits de nettoyage traditionnels élimineront l'odeur pour votre nez, mais pas pour celui de votre chiot. La plupart des animaleries vendent des neutralisants d'odeurs animales très efficaces. Apprentissage de la propreté sur du papier journal Le papier journal peut être une solution temporaire avant que votre chiot soit vacciné et apte à être emmené à l'extérieur. C'est également une solution pour un petit chien si vous avez de nombreux étages à descendre ou si vous avez des difficultés à sortir votre chiot régulièrement. Le papier journal est plus efficace chez les femelles que chez les mâles. Une fois qu'il est adulte, le mâle lève la patte et risque de se soulager à côté du papier. La même méthode en quatre étapes s'applique sauf que vous apprenez à votre chiot à faire ses besoins sur des couches de papier journal dans la maison. Un chiot qui a appris à faire sur du papier journal peut avoir plus tard des difficultés à acquérir la propreté car il peut avoir compris qu'il est autorisé à faire ses besoins dans la maison. Plutôt que de simplement placer des journaux sur le sol de la cuisine, il est recommandé d'utiliser un parc d'exercice qui se présente sous la forme de panneaux et peut être modulable en taille et en forme. Mettez le parc dans la cuisine, un garage à température contrôlée ou au sous-sol. Placez le panier de votre chiot à une extrémité du parc avec la porte ouverte. Mettez ses gamelles à côté avec quelques jouets à mâchouiller en caoutchouc dur ou en nylon. Placez des journaux à l'autre extrémité du parc aussi loin que possible de sa zone de repas et de couchage. Pour aider votre chiot dans sa période d'apprentissage de la propreté, utilisez le papier journal uniquement lorsque vous n'êtes pas à la maison.


4. Le mâchouillage

Les problèmes de mâchouillage sont généralement dus à l'apparition des dents du chiot, à l'ennui ou au stress et vous devez le décourager immédiatement avant qu'il ne prenne cette habitude. Donner à un chiot des glaçons peut l'aider à soulager ses gencives pendant les poussées de dents et de nombreux jouets peuvent remédier à son ennui. Un chiot confiné à son parc n'aura pas de problème de mâchouillage en votre absence. Lorsque vous surprenez votre chiot à mâchouiller quelque chose qu'il ne devrait pas, faites lui comprendre que son comportement est répréhensible en lui disant "Non !" ou "Ahhh !" et en lui indiquant un jouet à mâchouiller. Félicitez-le quand il mâche le jouet en disant d'un ton aigu et d'une voix joyeuse "Bon chien !" et en lui donnant une tape amicale. Pour empêcher votre chiot de mâchouiller les meubles, des produits au mauvais goût mais inoffensifs pour les chiens sont disponibles dans les animaleries. Ils se déposent sur les meubles et dissuadent les chiens de mâchouiller.
Demandez conseil à votre vétérinaire sur ces produits et veillez à en choisir un sans risque pour les animaux et les meubles.


5.Les pleurs et les gémissements

Votre chiot considérant votre famille comme sa meute, il veut passer le plus de temps possible avec vous. Les chiots adorent le contact avec les humains. Même si cela est parfois nécessaire, rester seul peut être stressant pour un jeune chien. Un chiot ne sait pas quand vous allez revenir. Son anxiété naturelle prend le dessus et il peut pleurer, gémir voire hurler (comme un loup essayant d'appeler les siens).
Votre chiot a besoin de réconfort. Vous pouvez commencer à apprendre à votre chien à rester seul en le laissant de courtes périodes de temps dans une pièce pendant que vous êtes à la maison. Lorsque vous le retrouvez, félicitez-le pour le réconforter. Vous pouvez alors vous absenter de la maison pendant de courtes périodes de temps les jours où vous ne travaillez pas, en augmentant progressivement la durée de vos absences et en le félicitant toujours lorsque vous le retrouvez. Efforcez-vous de ne pas en faire trop chaque fois que vous partez et que vous revenez car cela ne fera que renforcer le sentiment d'anxiété de votre chiot. Moins vous en ferez, mieux ce sera. Lorsque votre chiot grandira, il s'attendra à vos allées et venues car il sera plus confiant quant à votre retour. Donnez lui des jouets pour le distraire. Vous pouvez également laisser la radio doucement dans une autre pièce, les voix lui donneront un sentiment de sécurité.




Guide offert par notre partenaire Purina ProPlan

Droits photos COGIS